New Ribbon
Slide 1 Slide 2 Slide 2 Slide 2 Slide 3 Slide 2
Ipoustéguy (Jean Robert, dit Ipoustéguy), un des sculpteurs majeurs de la seconde moitié du XXe siècle. Né en 1920 à Dun-sur-Meuse (Lorraine), il s'éteint dans sa ville natale en 2006.
Solitaire, il n'a suivi, ni initié, aucun courant, aucune école. Le Robert des noms propres le présente comme d'un «réalisme baroque et hallucinatoire».
Insatiable travailleur, il réalisera 600 sculptures, des centaines d'aquarelles, de dessins, de peintures. Pour beaucoup, ses œuvres monumentales sont visibles à travers le monde dans les plus grandes collections publiques.
Farouchement indépendant, il en paye le prix toute sa vie… et au-delà : trop absent des ouvrages de références, il n'a toujours pas reçu l'hommage public qu'il mérite. Admiré, controversé ; bouleversant ou dérangeant. Ipoustéguy ne laisse personne indifférent : le public en général, qu'il sait toucher par ses thèmes universels. Les intellectuels ou les artistes, par sa puissance expressive.
Le célèbre romancier américain John Updike dira d'Ipoustéguy en 1989, dans son ouvrage Un simple regard qu'Ipoustéguy était « le plus grand sculpteur français vivant ».

«Peindre ou sculpter,
c'est être plein et entier.
La peinture et la sculpture permettent de «faire» en restant seul. Sans perdre
son intégrité. Ce sont des choses avec soi-même.»

Ipoustéguy